séries

Self Made (Madam C.J. Walker)

*NO SPOILER*
Self Made: D’après la vie de Madam C.J. Walker est une mini-série, disponible depuis une dizaine de jours sur Netflix, qui raconte la vie de la première femme millionnaire des États-Unis. C’est une histoire vraie, touchante et inspirante pour tous.

Pour voir la bande-annonce, lire le synopsis et visionner la série complète, rendez-vous en bas de page !


Cette série, composée de 4 épisodes, est un drame qui se regarde très facilement. Le décor est planté dès le début, ce qui donne envie de se plonger dans l’histoire. La vie de Madam C.J. Walker est très bien imagée et résumée et je trouve que le nombre d’épisode est pile assez pour ce récit. Un épisode en plus aurait été de trop et un épisode en moins n’aurait pas été assez. Par contre, oui j’ai été touché et inspiré par les valeurs de cette battante, mais je trouve que la série aurait pu plus jouer avec nos sentiments et émotions. Je m’attendais à être vraiment plus bouleversé, comme en regardant le film Hidden Figures (Les Figures de l’ombre). Cela n’empêche pas à chaque épisode d’avoir son lot de rebondissements. L’intrigue persiste tout au long de la série, même si l’on se fait rapidement une idée de ce qui va se passer. C’est toujours un peu plus difficile de travailler une histoire vraie mais je ne regrette pas d’avoir regardé cette production.

Intrigue, action et histoire :
★★★☆☆


L’actrice principale, et celle qui m’a donné envie de regarder la série, est Octavia Spencer. Vous la connaissez pour son rôle émouvant dans Hidden Figures, elle a également joué dans Divergente, et, plus récemment, dans Dolittle. Elle fait également partie de l’équipe de production pour cette série.
On y retrouve d’autres visages connus dont celui de l’actrice Tiffany Haddish, vue dans Girls Trip que je vous conseille ou encore dans Like a Boss que je veux regarder. Blair Underwood est aussi de la partie. Je l’ai reconnu grâce à son rôle dans Marvel : Les Agents du SHIELD, Dirty Sexy Money ou encore Sex and the City. Il y a également Garrett Morris, que j’ai aimé dans son rôle dans 2 Broke Girls et qui est apparu aussi dans Ant-Man. Pour finir, Carmen Ejogo n’est peut être pas un nom que vous connaissez mais son visage vous dira quelque chose si vous avez vu les deux Fantastic Beasts (extensions du monde d’Harry Potter). Elle prête également sa voix à un animal dans Dolittle.
À la production, il y avait, en plus d’Octavia Spencer, Janine Sherman Barrois (Esprits Criminels), mais aussi, plus surprenant, LeBron James (oui oui, le joeur de basket pour les Los Angeles Lakers).

Casting et équipe technique :
★★★★★


Les + de cette série :
+ La morale de l’histoire,
+ Une intrigue qui perdure au fil des épisodes,
+ Un excellent casting.

Les – de cette série :
– Pas assez d’émotions ressenties,
– Une histoire trop proche de Hidden Figures pour Octavia Spencer.

RÉSULTAT : 4,1/5


Synopsis :
Une femme noire va décider de briser les codes du début du XXème siècle, en lançant sa propre ligne de produits cosmétiques. Elle va détruire barrière après barrière pour arriver à ses fins et donner de l’importance aux femmes de couleurs, dans une société qui ne leur en donnait pas du tout avant.


En résumé, une histoire inspirante et un superbe casting.

Pour voir la série, c’est par ici !


Si vous avez des questions concernant la série, contactez-moi à cette page.


Si vous voulez donner votre avis sur l’article ou sur la série, vous pouvez écrire vos propres commentaires ci-dessous !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s