séries

Toy Boy

*NO SPOILER*
Après Elite, Toy Boy (ou Gigolo au Québec) est la nouvelle série espagnole tendance. Disponible sur Netflix, cette série saura vous donner chaud. Elle vaut le coup d’œil et l’histoire est bonne, mais vous survivrez si vous ne la regardez pas… Je vous explique pourquoi, plus bas.

Pour voir la bande-annonce, lire le synopsis et voir la série complète, rendez-vous en bas de page !


On ne se mentira pas, l’histoire n’est pas ce qu’on retient de la bande-annonce, et pourtant ! L’histoire nous garde vraiment en haleine pendant les 13 épisodes (qui durent environ 1h chaque). Il y a une bonne dose de rebondissements et la série nous laisse croire, à plusieurs reprises, que le dénouement est proche. Mais puisque l’on connait le nombre d’épisodes, on sait que l’histoire ne s’arrête pas là… Il y a de la romance, de l’action et de l’intrigue, tout est là pour faire une bonne série. Il y a même de la place pour un personnage muet (ce qui est assez rare) et des personnages LGBTQ+ ! Certains éléments de l’histoire sont très tirés par les cheveux et d’autres sont trop prévisibles… Il y a encore du travail à faire sur certaines parties. C’est comme si les auteurs avaient voulu en faire trop avec pas assez de temps. C’est donc une série au style de Fifty Shades of Grey, avec un bon scénario et sans le côté BDSM !

Intrigue, action et histoire :
★★★★☆


Dans Toy Boy, mes deux coups de cœur sont des actrices. La première est María Pedraza, que vous avez peut-être déjà vu dans Elite et La Casa de Papel. La deuxième est Cristina Castaño, qui a l’air d’avoir une grosse carrière en Espagne, mais que je ne connaissais pas avant. Du côté des acteurs, tout laisse à penser qu’ils ont été pris pour leur physique et non leur talent… Je pense que c’est le premier article que j’écris ou l’acteur principal ne me convainc pas du tout. Carlo Costanzia, quant à lui, dans le rôle du muet, n’a pas eu la partie facile. Mais chaque acteur peut améliorer son jeu… Peut-être aurons nous la chance de voir l’évolution s’il y a une saison 2. Malgré la testostérone sur laquelle est basée cette série, je dédierai la section photos, ci-dessous, aux deux actrices coup de cœur.
Pour la production, il y avait Rocío Martínez, César Benítez et Juan Carlos Cueto, qui ont chacun beaucoup d’expérience dans des films et séries espagnoles… Je ne les connaissais donc pas avant ça.
Je dois aussi vous avertir que le doublage des voix est vraiment mauvais… Si vous avez regardé la série 3%, c’est assez similaire.

Casting et équipe technique :
★★☆☆☆


Les + de cette série :
+ De nombreux rebondissements,
+ Visuellement agréable,
+ Une série inclusive.

Les – de cette série :
– Le doublage des voix,
– Pas les meilleurs acteurs.

RÉSULTAT : 3,1/5


Synopsis :
Un stripteaser est envoyé en prison à tort. 7 ans plus tard, quelqu’un l’en fait sortir. Cette sortie va être un élément déclencheur et l’accusé à tort va partir à la recherche de plusieurs vérités sur le passé (entre 2-3 danses par épisode).


En résumé, peut mieux faire pour les acteurs mais une bonne histoire !

Pour voir la série, c’est par ici !


Si vous avez des questions concernant la série, contactez-moi à cette page.


Si vous voulez donner votre avis sur l’article ou sur la série, vous pouvez écrire vos propres commentaires ci-dessous !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s